rss

Les États-Unis mènent la riposte face à la pandémie de COVID-19 et développent un vaccin

العربية العربية, English English, Русский Русский, Español Español, Português Português, हिन्दी हिन्दी, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Le 4 mai 2020

 

Comme souligné dans leur récent plan d’action, les États-Unis rassemblent les plus brillants esprits des agences gouvernementales, du secteur privé et des universités des États-Unis ainsi que des partenaires étrangers afin de développer des vaccins et des interventions thérapeutiques afin de protéger le monde contre le COVID-19. Les États-Unis utilisent leur présidence du G7 pour catalyser la puissance et la résilience des principales démocraties et économies libres du monde dans cet effort. Les États-Unis se félicitent des mesures déployées par d’autres pays pour mobiliser des ressources en vue d’atténuer et, à terme, de mettre fin à la pandémie de COVID-19, des mesures telles que la conférence des donateurs qui se tient aujourd’hui en Europe et qui, entre autres, soutiendra les investissements dans la Coalition pour l’innovation en matière de préparation aux épidémies (CEPI), et la conférence des donateurs du Royaume-Uni du 4 juin pour l’Alliance mondiale pour les vaccins et les vaccinations (GAVI).

Les mesures déployées par l’Amérique tout entière comprennent les éléments suivants :

  • Le partenariat Accélération des interventions thérapeutiques et des vaccins contre le COVID-19 (ACTIV : Accelerating COVID-19 Therapeutic Interventions and Vaccines) met en place un cadre de collaboration afin de donner la priorité aux vaccins et aux médicaments potentiels, de rationaliser les essais cliniques, de coordonner les processus réglementaires et de tirer parti des atouts de tous les partenaires afin de réagir rapidement face au COVID-19 et aux pandémies futures. Cette initiative, consacrée à une réponse coordonnée de la recherche pour faire face à la pandémie de COVID-19, rassemble plus d’une dizaine de sociétés biopharmaceutiques de premier plan, le Bureau du secrétaire adjoint pour la préparation et la réponse du département de la Santé et des Services sociaux, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, la Food and Drug Administration des États-Unis et l’Agence européenne des médicaments.
  • En plus des investissements de longue date dans la recherche, le gouvernement des États-Unis a consacré plus d’un milliard de dollars pour le développement de vaccins contre le COVID-19 en partenariat avec le secteur pharmaceutique américain et deux initiatives internationales en matière de vaccins promues par le gouvernement des États-Unis sont actuellement dans des essais cliniques de phase 1. L’un de ces candidats a été développé en partenariat avec la CEPI, située en Norvège.
  • S’appuyant sur leurs investissements, à hauteur de 140 milliards de dollars, réalisés ces vingt dernières années dans des actions salvatrices dans le domaine de la santé mondiale, les États-Unis mettent à profit leurs années d’expérience avec le Programme d’action pour la sécurité sanitaire mondiale (GHSA), le Plan présidentiel d’aide d’urgence des États-Unis à la lutte contre le sida (PEPFAR), l’Initiative présidentielle contre le paludisme (PMI) et les investissements pour mettre fin à la tuberculose et à la polio. Le gouvernement des États-Unis a déjà engagé plus de 500 millions de dollars d’aide pour améliorer l’éducation à la santé publique, l’eau et l’assainissement dans les établissements de santé et pour accroître les capacités des laboratoires, de surveillance des maladies et de riposte rapide dans plus de 100 pays parmi les plus à risque à travers le monde, d’autres initiatives étant à venir.

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous