rss

31ème anniversaire de la place Tiananmen

English English, العربية العربية, हिन्दी हिन्दी, Русский Русский, اردو اردو, 中文 (中国) 中文 (中国)

Département d’État des États-Unis
Morgan Ortagus, porte-parole
Le 3 juin 2020

Nous rendons aujourd’hui hommage aux courageux Chinois dont les appels pacifiques à la démocratie, au respect des droits de l’homme et à une société sans corruption, ont pris fin dans la violence lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a envoyé l’Armée populaire de libération armée de chars et de fusils sur la place Tiananmen, le 4 juin 1989. Les manifestations de Tiananmen ont inspiré les opprimés en Union soviétique et en Europe de l’Est, de sorte qu’ils ont exigé et obtenu un changement démocratique, mais le gouvernement communiste chinois y a survécu au moyen de l’imposition d’un contrôle oppressif de l’information et d’une brutalité pure et simple.

Trente et un ans plus tard, on ne connaît toujours pas le nombre total de manifestants de Tiananmen disparus ou morts. Les États-Unis continuent de saluer leurs aspirations, et le peuple américain reste solidaire des familles qui pleurent toujours leurs proches disparus, en particulier des courageuses mères de la place Tiananmen qui n’ont cessé de demander des comptes pour la mort de leurs enfants, en dépit de grandes difficultés et des risques auxquels elles s’exposent personnellement. Nous réitérons notre appel à une divulgation publique complète des personnes tuées ou disparues.

Nous pleurons les victimes du 4 juin 1989 et nous restons solidaires du peuple chinois qui continue d’aspirer à un gouvernement respectueux des droits de l’homme, des libertés fondamentales et de la dignité humaine élémentaire.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous