rss

Allocution lors d’une réunion en formule Arria sur les ressources naturelles dans la région des Grands Lacs (par vidéoconférence)

English English

Mission des États-Unis auprès des Nations unies
Ambassadrice Cherith Norman Chalet
Représentante permanente adjointe par intérim
Le 15 juillet 2020

 

Merci beaucoup, Monsieur l’Ambassadeur. Nous sommes également ravis de coorganiser l’événement d’aujourd’hui avec la république démocratique du Congo, l’Afrique du Sud et la Belgique. Je tiens à remercier nos intervenants d’avoir participé à la discussion d’aujourd’hui sur l’impact de l’exploitation illégale des ressources naturelles dans la région des Grands Lacs. Vos présentations ont été très instructives. Nous apprécions beaucoup votre expertise professionnelle et votre engagement personnel.

L’exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC touche presque tout le monde à tous les niveaux dans le pays, des personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont directement menacés par les groupes armés aux personnes qui auraient pu saisir l’opportunité d’une éducation et d’un emploi dans le secteur formel si seulement la possibilité avait existé.

Ce problème peut sembler très éloigné de nous ici à New York, mais ce n’est pas le cas. En fait, il nous concerne tous les jours dans divers aspects de notre vie. Les clients dans les magasins de produits électroniques et les bijouteries doivent exiger la transparence sur la façon dont les biens qu’ils achètent sont fabriqués. Les fabricants devraient insister sur la diligence raisonnable lors de l’approvisionnement de leurs composants. Le secteur devrait adopter un approvisionnement responsable en minéraux. En effet, chacun tout au long de la chaîne d’approvisionnement a un rôle à jouer pour que les ressources naturelles de la RDC profitent au peuple congolais.

Pour leur part, les États-Unis font ce qu’ils peuvent pour aider. La section 1502 de la loi historique Dodd-Frank Act reconnaît les responsabilités de tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement et exige des entreprises qu’elles fassent preuve de la diligence raisonnable nécessaire pour montrer que leurs chaînes d’approvisionnement n’exacerbent pas les conflits ni n’encouragent les abus et les violations des droits de l’homme. Nous encourageons les autres États membres à adopter des lois similaires pour s’assurer que les entreprises ne tirent pas profit des conflits.

Nous sommes entrés dans une période charnière pour la région des Grands Lacs. L’administration Trump est encouragée par les récentes conversations entre les dirigeants régionaux sur la paix et la sécurité, et nous espérons que ces discussions pourront être élargies à de nouvelles conversations sur la manière d’exploiter les riches ressources naturelles de la RDC, afin de développer la région toute entière. Des engagements tels que ceux codifiés dans la déclaration de Lusaka, s’ils sont pleinement mis en œuvre, permettraient de formaliser le secteur des ressources naturelles, de remplacer la contrebande illégale par un commerce réglementé, de créer davantage d’emplois dans le secteur formel, de générer des recettes fiscales plus importantes et plus transparentes et de mettre un terme aux flux d’argent vers les groupes armés.

Nous croyons fermement que les Nations unies peuvent et doivent jouer un rôle proactif pour faire la lumière sur ce problème, à la fois en tant que partenaire et en tant qu’autorité convocatrice. Nous encourageons l’envoyé spécial et son bureau à élargir leur engagement sur l’exploitation illégale des minerais de la RDC afin de s’attaquer aux causes profondes du conflit.

Monsieur le Président, la question dont nous discutons aujourd’hui n’est pas nouvelle. Nous l’observons dans de nombreux pays depuis des décennies. Mais nous pouvons faire quelque chose de nouveau aujourd’hui et encourager les pays des Grands Lacs à travailler ensemble pour revoir le statu quo et adopter un nouveau modèle de développement. Cette coopération permettra de créer un meilleur avenir pour les citoyens de la région, un avenir qu’ils méritent, et l’administration Trump continuera de soutenir vos actions.

Merci beaucoup.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous