rss

Les dirigeants du Commandement des États-Unis pour l’Afrique discute de leur partenariat avec l’armée française

English English

AFRICOM, le Commandement des États-Unis pour l’Afrique
Paris, France, le 17 septembre 2020

 

PARIS – La direction du Commandement des États-Unis pour l’Afrique a rendu visite au chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, et à d’autres hauts responsables français, afin de discuter d’une coopération suivie entre les États-Unis et la France en Afrique.

« La France est le plus ancien allié des États-Unis, mais aussi un chef de file de la lutte contre le terrorisme en Afrique, a déclaré le général de l’armée américaine Stephen Townsend, commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique. Nous avons beaucoup en commun : ce qui nous menace, nos préoccupations, notre engagement à nous battre contre les organisations extrémistes violentes. »

Parmi les sujets abordés figuraient les positions et priorités des États-Unis et de la France sur le continent ainsi que les possibilités de coopération franco-américaine, outre le partenariat actuel, pour lutter contre les organisations extrémistes violentes en Afrique de l’Ouest.

Les responsables du Commandement des États-Unis pour l’Afrique ont loué la réussite du raid mené par la France en juin, qui a tué un des principaux commandants d’al-Qaïda, Abdelmalek Droukdal. Les renseignements collectés par les États-Unis avaient contribué à faciliter la mission, qui ciblait le chef d’Al-Qaïda au Maghreb. Les États-Unis fournissent actuellement des renseignements, des éléments logistiques, des ravitaillements aériens et des formations en Afrique de l’Ouest.  

 « Ce qui a lieu actuellement en Afrique de l’Ouest affecte toute l’Afrique, mais aussi l’Europe et les États-Unis, a déclaré Townsend. Le leadership durable assuré par la France, ainsi que le soutien accru de ses voisins européens, est essentiel pour aider les Africains à changer de cap et prévenir la propagation de la violence en Afrique de l’Ouest. »

La délégation américaine a présenté ses condoléances pour les pertes françaises récentes au Sahel, notamment les soldats français de l’Opération Barkhane tués il y a peu.  

Les représentants des deux pays ont par ailleurs abordé la compétition entre puissances mondiales en Afrique ainsi que les activités croissantes de la Chine et de la Russie sur le continent.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous