rss

Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions radicales contre la république islamique d’Iran

Español Español, English English, Português Português, العربية العربية, Русский Русский, हिन्दी हिन्दी, اردو اردو

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Le 21 septembre 2020

 

L’administration Trump a indiqué clairement que les États-Unis mettront tout en œuvre pour empêcher que la république islamique d’Iran, le premier des États au monde à soutenir le terrorisme et l’antisémitisme, ne sème la mort et le chaos à travers le Moyen-Orient et le monde.  Plutôt que d’attendre le jour où l’Iran menacera le monde avec une arme nucléaire, les États-Unis encore une fois honorent les meilleures traditions du leadership mondial américain et prennent des mesures responsables.

Aujourd’hui, sous la direction du président Donald J. Trump, les départements d’État, du Trésor et du Commerce ont pris des mesures significatives afin de contrer les menaces nucléaires iraniennes ainsi que la prolifération des missiles et des armes conventionnelles.   

Dans chacun de ces domaines, la république islamique d’Iran constitue une menace particulière pour le monde. Le régime utilise son programme nucléaire pour extorquer la communauté internationale et menacer la sécurité régionale et internationale. L’Iran possède la plus grande force de missiles balistiques au Moyen-Orient, et a exporté à la fois des missiles et la technologie de production de missile au profit d’acteurs non étatiques violents tels que les milices houthies au Yémen et les terroristes du Hezbollah au Liban et en Syrie. Les forces des États-Unis et de leurs partenaires ont empêché à maintes reprises le transfert d’armes iraniennes à destination des Houthis l’an passé, démontrant que le régime continue à utiliser son arsenal d’armes conventionnelles pour déstabiliser le Moyen-Orient et fomenter la violence sectaire et le terrorisme à travers la région.  

Ces mesures indiquent que les États-Unis n’hésiteront pas à contrer les menaces nucléaires, de missiles et d’armes conventionnelles iraniennes qui avaient déjà conduit le Conseil de sécurité des Nations unies à imposer à l’unanimité des sanctions contre l’Iran dès 2006. Ces mesures sont désormais de nouveau en vigueur contre l’Iran, grâce au retour des sanctions conformément à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Nos mesures comprennent :

  • La publication par le président Trump d’un nouveau décret présidentiel ciblant le transfert d’armes conventionnelles ayant un lien avec l’Iran. L’embargo des Nations unies sur les armes est imposé à nouveau pour une durée indéterminée, et nous veillerons à ce qu’il demeure en place jusqu’à ce que l’Iran modifie son comportement. Le nouveau décret présidentiel nous donne les outils pour tenir responsables les acteurs qui cherchent à contourner l’embargo.
  • La désignation par le département d’État du ministère iranien de la Défense et de la Logistique des forces armées (MODAFL), l’Organisation iranienne des industries de la défense (DIO) et son directeur, Mehrdad Akhlaghi-Ketabchi, ainsi que Nicolas Maduro, le dictateur illégitime du Venezuela, pour des activités liées aux armes conventionnelles en vertu du nouveau décret présidentiel sur les armes conventionnelles d’Iran.
  • La désignation par le département d’État et le Trésor de six personnes et trois entités associées à l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (AEOI) en vertu du décret présidentiel 13382 (Personnes contribuant à la prolifération des armes de destruction massives et leurs militants – WMD Proliferators and Their Supporters). Cette mesure englobe une personne et une entité qui ont été réinscrites sur la liste des sanctions des Nations unies rétablie le 19 septembre 2020.
  • L’ajout de cinq personnes affiliées à l’AEOI sur la liste des entités du département du Commerce, qui imposera des restrictions au contrôle des exportations à l’égard de ces personnes.
  • La désignation par le département du Trésor de trois personnes et de quatre entités associées à l’organisation des missiles balistiques à propulseur liquide d’Iran, le Shahid Hemmat Industrial Group (SHIG), en vertu du décret présidentiel 13382, et les mises à jour des listes de sanctions existantes pour deux personnes du SHIG déjà désignées en vertu du décret présidentiel 13382.

L’administration Trump protège les Américains et les citoyens à travers le Moyen-Orient et l’Europe en prenant des mesures responsables contre le premier des États au monde à soutenir le terrorisme et l’antisémitisme. Nous poursuivrons nos mesures et les étendrons jusqu’à ce que l’Iran accepte de conclure une négociation globale abordant le comportement hostile du régime. Nous sommes toujours disposés à une solution diplomatique avec l’Iran, mais l’Iran doit répondre avec diplomatie, non pas avec davantage de violence, des effusions de sang et une extorsion nucléaire. D’ici là, une pression maximum sera maintenue.    


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous