rss

Déclaration de l’administrateur par intérim de l’USAID, John Barsa, à l’occasion de l’anniversaire de l’Accélérateur mondial de l’USAID pour mettre fin à la tuberculose

English English, हिन्दी हिन्दी, اردو اردو

USAID, l’Agence des États-Unis pour le développement international
Bureau des relations avec la presse
Le 29 septembre 2020

 

Il y a deux ans, à l’Assemblée générale des Nations unies, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a lancé l’Accélérateur mondial pour mettre fin à la tuberculose (Global Accelerator to End Tuberculosis), notre nouveau modèle de lutte contre la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Aux côtés des chefs d’État des pays où la tuberculose est la plus répandue et d’autres partenaires, l’USAID s’est engagée à atteindre l’objectif ambitieux de diagnostiquer et de traiter 40 millions de personnes supplémentaires d’ici 2022.

Au cours des deux dernières années, l’Accélérateur a considérablement progressé sur la voie du renforcement de l’engagement des pays et des capacités nationales de lutte contre la tuberculose. Dans son cadre, l’USAID a signé des déclarations de partenariat contre la tuberculose pour une collaboration et une transparence accrues avec les ministères de la Santé de 18 pays, des conseillers techniques au sein de 24 programmes nationaux de lutte contre la tuberculose, et investi directement dans 33 organisations locales, notamment des groupes communautaires et confessionnels, pour autonomiser les personnes les plus touchées. L’USAID a par ailleurs augmenté son financement à 31 organisations de base dans 13 pays, grâce à des subventions au titre du Challenge Facility for Civil Society.

Dans le cadre du travail de l’USAID en vue de l’autonomisation des pays partenaires, l’approche de l’accélérateur privilégie la création d’institutions locales fortes et durables qui sont sur le terrain et plus facilement disponibles pour aider les communautés à lutter contre la tuberculose. Les partenaires locaux de l’Accélérateur jouent un rôle de plus en plus important pour faciliter la poursuite des soins contre la tuberculose pendant la pandémie de COVID-19, car de nombreux établissements de santé gouvernementaux ont fermé leurs portes.

Alors que le monde s’unit face à la COVID-19, il est important faire en sorte d’éviter un retour en arrière dans notre lutte contre la tuberculose. On prévoit que la COVID-19 et les confinements et perturbations qui l’accompagnent retarderont les progrès de la lutte contre la tuberculose d’au moins cinq ans – ce qui entraînera une augmentation du nombre de cas de tuberculose non diagnostiqués et non traités, favorisera la propagation de la maladie et alourdira la charge qu’elle fait peser sur les familles, les communautés et les pays.

Prenant en considération cette menace, l’approche de l’Accélérateur pour concevoir des solutions locales et mettre en œuvre des interventions plus efficaces et efficientes est plus importante que jamais. En tant que principale agence du gouvernement des Etats-Unis chargée des efforts d’éradication de la tuberculose dans le monde, l’USAID continuera à renforcer les capacités nationales de rétablissement à la suite des revers dus à la COVID-19 pour en finir avec la tuberculose.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous