rss

À l’occasion du 41e anniversaire du coup de force lancé contre l’ambassade des États-Unis à Téhéran

English English, Русский Русский, العربية العربية

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 4 novembre 2020

 

Il y a 41 ans de cela aujourd’hui, les partisans de l’ayatollah Khomeini faisaient irruption dans l’ambassade des États-Unis à Téhéran et prenaient plus de 50 diplomates américains en otage. Pendant les 444 jours qui suivirent, le régime iranien tourmenta ces courageux Américains et leurs familles qui ne savaient pas s’ils reverraient un jour leurs proches. Les survivants de la crise des otages en Iran incarnent le courage de notre corps diplomatique. Aujourd’hui, nous honorons le sacrifice fait par ces patriotes et ceux qui ont travaillé sans relâche à leur libération.

Aujourd’hui encore le régime iranien continue d’utiliser la tactique inhumaine de la prise d’otages pour faire avancer son programme de destruction dans la région et à travers le monde. Nous appelons l’Iran à libérer les citoyens américains détenus à tort, Morad Tahbaz, ainsi que Siamak et Baquer Namazi. L’Iran n’a toujours pas rendu de comptes sur le sort de Robert Levinson, l’agent du FBI enlevé il y a plus de 13 ans. Mais ces personnes innocentes ne sont pas les seules victimes de la brutalité du régime iranien : les plus anciennes victimes souffrant de ce régime sont le peuple iranien, et elles méritent mieux.


Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.
Mises à jour par courrier électronique
Pour vous abonner aux mises à jour ou pour accéder à vos préférences d'abonné, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous